122, rue Amelot - 75011 Paris - France
01 42 89 66 53
contact@atep-france.fr

Nos propositions

Dans le contexte actuel de changement climatique, la demande sociétale d’agir au plus vite est en augmentation constante. Les démarches participatives associant les citoyens sont des réponses possibles, en ce qui concerne les enjeux de l’eau, ils doivent systématiquement passer une gestion des eaux de la parcelle. Cette gestion doit être la plus autonome possible.

Nous devons donc développer la gestion des eaux de la parcelle

Pour ce faire nous proposons de :

  • Dynamiser la réglementation sur la réutilisation des eaux usées traitées et des eaux grises étendue aux usages urbains et aux particuliers afin d’économiser sur la ressource en eau potable pour les usages ne nécessitant pas ce niveau de qualité : nettoyage de voirie, flotte de véhicules, arrosage de jardins et espaces verts…;
  • Généraliser l’obligation de gérer les eaux de la parcelle dans les règles et documents d’urbanisme ;
  • Sensibiliser la Profession, notamment les prescripteurs (architectes, bureaux d’études, constructeurs, aménageurs, lotisseurs) pour s’approprier et promouvoir les solutions de traitement des eaux de la parcelle;
  • Soutenir financier des projets de REUT (eaux usées et eaux grises) par les agences de l’Eau;
  • Mettre en place un plan d’accompagnement des particuliers par l’ADEME. Ce plan pourrait être accompagné de la création de nouveaux outils comme une nomenclature « Quelle qualité d’eau pour quels usages ? » ;
  • Accélérer la gestion décentralisée des eaux, au plus proche de la parcelle, nous proposons la mise en place d’un diagnostic de la gestion des eaux sur la parcelle, comme cela se pratique en Belgique (Wallonie). L’intérêt est le « mappage » des installations décentralisées et leur maintien en bon état essentiel pour que cela fonctionne et soulage les réseaux unitaires ;
  • Généraliser la gestion des eaux à la parcelle grâce notamment à la nouvelle réglementation environnementale des bâtiments (RE 2020) ;
  • Intégrer le traitement des eaux de la parcelle, à la source, comme panel de solutions pour répondre aux enjeux de la ville sobre de demain afin d’apporter des réponses, dans le cadre de la densification urbaine, pour faire de l’agriculture urbaine et également dans un but de sécurisation par rapport au changement climatique (p.ex. proposer des solutions de stockage et valorisation des eaux de pluie avec infiltration du trop-plein à la source dans le cadre du déraccordement aux réseaux).